30/10/2015

Autonomie Solutions, le premier salon virtuel national dédié au handicap et à la dépendance

 

Autonomie-Solutions-660x330.jpg

Faire Face : Quelles sont les raisons à l’origine de la création d’Autonomie Solutions ?
Redwane Bennani : Nous avons voulu répondre à une question : comment rendre un salon plus confortable et pratique ? C’est-à-dire s’affranchir de la nécessité du transport et de la fatigue engendrée à parcourir les allées. Il nous est apparu évident que la solution passait par la création d’un salon virtuel et qu’une telle option se révélait particulièrement pertinente pour les publics à mobilité réduite et ayant peu, ou en perte, d’autonomie.
Fort de notre expérience avec Talent handicap, forum virtuel de recrutement de candidats en situation de handicap créé en 2013, nous avons pu nouer des partenariats et fédérer les différents acteurs et interlocuteurs impliqués dans les domaines du handicap et de l’autonomie.

Redwane Bennani, directeur associé et cofondateur d'Autonomie Solutions

Redwane Bennani, directeur associé et cofondateur d’Autonomie Solutions

FF : Sur quelles technologies vous appuyez-vous ?
R.B : Il nous est vite apparu que l’expérimentation en 3D en temps réel n’était pas la plus adéquate, et ce pour plusieurs raisons. Elle est à la fois compliquée et peu adaptée à un utilisateur en situation de handicap. De plus, à l’époque où nous avons commencé à réfléchir sur ce concept, la 3D en temps réel était peu exploitable sur téléphone mobile. C’est pourquoi nous avons pris le parti d’utiliser la technologie la plus simple possible et, par conséquent, la plus pratique et la mieux exploitable. Pas d’immersion mais un design 3D soigné, pensé pour séduire nos visiteurs.

FF : Quels en seront les points forts ?
R.B : Le premier est son accessibilité : il suffit juste de disposer d’une connexion internet pour parcourir les allées d’Autonomie Solutions et découvrir les stands des exposants. Une hot line (support technique) ainsi qu’une foire aux questions permettront d’accompagner, renseigner et orienter le visiteur. Un forum, permettant aux visiteurs de discuter entre eux, sera également disponible.
Le deuxième, sa pertinence, puisque ce salon cible et propose un maximum de services dédiés à toutes les facettes du handicap et de l’autonomie. Enfin, le dernier point est sa permanence. Pas besoin avec un salon virtuel de démonter les stands pour laisser la place à un autre, axé sur une thématique x ou y. Par contre, cette présence permanente obligera à un travail régulier d’animation du salon.

FF : C’est-à-dire ?
R.B : Nous allons programmer chaque mois une thématique particulière, ciblant, entre autres, le domaine des aides techniques ou de la santé connectée ou encore un handicap donné (visuel, moteur, etc.). Outre l’arrivée de nouveaux exposants et la tenue de conférences dédiées, des lieux d’échanges expert/visiteur et exposant/visiteur seront mis en place. Enfin, une Web TV est aussi prévue. O. Clot-Faybesse

Les commentaires sont fermés.